Lieu des fictions, fiction des lieux ? Le géoweb et la matérialisation des productions culturelles

Thierry Joliveau

Les relations qui peuvent exister entre lieux fictionnels et lieux réels sont complexes à analyser et à caractériser. Si l’analyse littéraire, picturale et cinématographique est à juste titre réticente à réduire l’espace de l’oeuvre aux lieux qu’elle évoque ou convoque, les amateurs et tourismes sont de plus en plus avides de visiter les lieux aux sources des oeuvres qu’ils aiment ou connaissent. Si la pratique est ancienne, elle est longtemps resté réservée à une élite culturelle. Elle se développe depuis plusieurs années dans le grand public à travers le « set-jetting », la visite des lieux de tournages des blockbusters mondiaux. Les guides touristiques fournissent aussi systématiquement la liste des romans ayant une ville pour décor. Les œuvres fictions sont de plus en plus souvent matérialisés sous forme de marqueurs spatiaux (plaques, panneaux …) et des itinéraires sont disponibles in situ sous forme de cartes. Mais c’est sur le Web que se déploient des initiatives très diverses pour donner à voir ces fictions sous forme de cartes, de photographies, de textes. ceux-ci peuvent relever des fans eux-mêmes, de services touristiques ou culturels. Ils sont de plus en plus le fait de projets scientifiques visant à inventorier les lieux cités dans une oeuvres. Les techniques du géoweb qui permettent de mobiliser ces références culturelles sur les lieux ouvrent le champ à de nouveaux modes de perception et d’expérience des lieux et à de nouvelles formes d’imagination géographique.

Publié dans colloque